André Ferreira : « Braga fait parti des grands ! »

André Ferreira avec Braga

André Ferreira, latéral droit du SC Braga et des U17 du Portugal, a accepté de se confier à nous. De son début dans le football en tant que milieu défensif, à ces références à son poste actuel, en passant par son principal objectif avec le SC Braga.

Avant de commencer, je tiens à te remercier d’avoir accepté notre invitation, au nom de toute notre équipe. Peux-tu te présenter.

Il n’y a pas de quoi, c’est moi qui vous remercie.
Je m’appelle André Monteiro Ferreira, j’ai 17 ans et j’ai toujours vécu à Braga.
J’ai commencé à jouer au football à mes 6 ans au Sporting Clube de Braga.
Lorsque j’ai eu 9 ans, le club a mit en place des entraînements durant lesquels les joueurs étaient observés, afin qu’ils ne choisissent seulement que les meilleurs.

Malheureusement, je n’ai pas été sélectionné et j’ai dû partir. J’ai alors rejoins le Dragon Force Aveleda. Lorsque je m’y entraînais, j’étais plus dans l’optique de me faire de nouveaux amis. Évidemment j’étais toujours fan de football et j’avais des rêves comme tous les enfants.

Et après, comment ça s’est passé ?

Très bien. Aveleda c’était exactement ce dont j’avais besoin à ce moment-là. Ça m’a aidé dans beaucoup d’aspects, je ne peux que remercier ce club qui a beaucoup fait pour moi.

4 ans après, j’ai reçu une nouvelle proposition du SC Braga et j’ai accepté.
Revenu à Braga, j’ai rapidement compris qu’ils prenaient le foot bien plus au sérieux. Ça a été difficile pour moi de m’adapter, d’autant plus que j’ai du changer de poste dès ma première pré-saison. J’étais milieu défensif mais «o Mister » avait besoin d’un latéral droit, comme j’étais le plus rapide des milieux, il a décidé d’opérer ce changement.

Aujourd’hui je vois à quel point ce changement m’a été positif. Durant ces quatre dernières années j’ai beaucoup appris, un simple « merci » ne suffirait pas pour les remercier de tout ce que le club fait pour moi ou pour les autres joueurs.

André Ferreira : « Braga fait parti des grands ! »
André Ferreira lors de la signature de son premier contrat professionnel avec le SC Braga
19 novembre 2019 – Instagram : @andremferreira2

Comment s’est déroulé ton adaptation à ce nouveau poste ?

Dès mes premier entraînement en tant que latéral droit, j’ai été très offensif. Je sentais que je parcourais de longues distances durant les matchs, et c’était parfois compliqué, mais grâce aux consignes de l’entraîneur, tout est devenu plus facile.

André Ferreira : « Mes références ? Daniel Alves, Trent Alexander-Arnold, et João Cancelo »

Quelles sont tes principales qualités en tant que latéral ?

Mon agilité et ma rigueur défensive. Actuellement, j’essaye de m’améliorer dans ma manière de centrer, j’espère que cela pourrait devenir une qualité en plus d’ici peu de temps (rire).

Tu as une référence à ce poste ?

Je dirais Daniel Alves, mais actuellement Trent Alexander-Arnold, et João Cancelo chez les joueurs portugais.

Cette saison tu as joué avec les U17 et les U19 de Braga, comment expliques-tu les excellents résultats du club dans ces deux catégories ?

(Il me précise avant de démarrer sa réponse, que sur les 25 rencontres qu’il a disputé cette saison, il n’a perdu ni avec les U17, ni avec les U19)

Tous ces excellents résultats sont le fruit du développement constant du club, qui accorde toute sa confiance à la formation. Selon moi, nous faisons parti des grands du Portugal.

André Ferreira : « Braga fait parti des grands ! »
Instagram : @andremferreira2

« Jouer devant nos supporters, c’est actuellement mon plus grand objectif »

À seulement 16 ans, tu t’es entraîné avec l’équipe A, racontes-nous un peu ce moment.

S’entraîner avec l’équipe principale, c’est le rêve de chaque joueur en formation, on espère tous en avoir l’opportunité. Lorsqu’on est là-bas, on voit réellement l’intensité émise par une équipe de première division, ça nous permet de nous jauger et de voir le niveau que l’on doit encore atteindre.

Quelles sont tes ambitions maintenant ?

À cet époque, m’entraîner aux côtés de tous ces grands joueurs, c’était mon plus grand objectif. Maintenant je dois continuer de viser encore plus haut, comme intégrer l’équipe principale, même si je sais qu’il me reste encore beaucoup d’aspects à travailler.
J’ai toujours été de Braga, j’ai assisté à d’énormes rencontres au Estádio Municipal de Braga . Jouer devant nos supporters, c’est actuellement mon plus grand objectif. Je vais continuer à travailler pour cela.

Y a-t-il un match en particulier qui t’as marqué dans ta jeune carrière ?

Sûrement ma première rencontre en sélection nationale contre l’Argentine.
J’ai été marqué non pas par le match en lui-même, mais surtout par son importance. Je n’aurais jamais pensé pouvoir jouer avec la sélection, et donc être l’un des meilleurs joueurs du pays, ça a une grande signification pour moi.

André Ferreira : « Braga fait parti des grands ! »
De gauche à droite : Gustavo Mendonça, José Bica, André Ferreira,  Matchoi Djaló et Rodrigo Gomes

Outre les qualités techniques, physiques ou athlétiques que requiert le poste de latéral, de quelle manière un latéral doit-il préparer une rencontre ?

Il faut identifier les moments clés d’une rencontre et connaître parfaitement son adversaire direct avant même le début du match, savoir si le joueur d’en face est plus physique, plus rapide ou alors meilleur dans les moments de 1 contre 1.

Et comment tu t’y adapte ?

Je regarde des vidéos du joueur que j’aurais en face de moi, de ces matchs précédents etc… et j’essaye d’en retirer un maximum d’informations

Avant d’être l’entraîneur de l’équipe A, Custodio était à la tête des U17, parles-nous un peu de son travail auprès de vous.

C’est un coach qui croit énormément en ses idées et qui les maintient même dans les moments difficile. Tout s’est toujours bien passé avec lui, il a su répondre aux attentes du club et s’il est là où il en est aujourd’hui, c’est grâce à tout son travail.

Pour conclure, que peut-on te souhaiter pour la suite de ta carrière ?

De continuer à travailler, comme je l’ai toujours fais jusqu’à aujourd’hui. J’ai des objectifs, et je vais tout faire pour les réaliser. Je sais que c’est un sport qui est très exigeant, mais je penses que je suis prêt à relever les défis qui m’attendent, parce que ce que j’aime, c’est jouer au football…

Nous tenons à remercier André pour sa disponibilité et sa gentillesse. Nous lui souhaitons le meilleur pour la suite de sa carrière.

À lire aussi :

Tu as aimé l'article ? Partage le !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

LAISSE UN COMMENTAIRE

Plus d'informations