Interview de Diogo Figueiredo (Didi), gardien U19 de Rio Ave

Diogo Figueiredo avant une recontre

Diogo Figueiredo, portier et capitaine des U19 de Rio Ave, s’est gentiment livré à nous lors d’une interview passionnante. De ses débuts à Ramaldense jusqu’aux entraînement avec l’équipe principale de Rio Ave, en passant par un léger problème de cafetière, ce dernier parle de tout et ne manque surtout pas d’ambition !Diogo Figueiredo

Premièrement, je tiens à te remercier au nom de toute l’équipe d’As Quinas pour avoir accepté notre invitation. Peux-tu te présenter.

Il n’y a pas de quoi, c’est moi qui vous remercie. Je m’appelle Diogo Figueiredo, mais dans le monde du football, je suis davantage connu sous le nom de «Didi». J’ai 19 ans et je joue au foot depuis l’âge de 9 ans. j’ai toujours été gardien, c’est un poste clé dans lequel j’ai beaucoup de responsabilité.Diogo FigueiredoDiogo Figueiredo, gardien u19 du rio ave

D’où te viens ce surnom « Didi » ?

Je ne sais pas vraiment, ni même ma mère ! (rire) , je crois que ça vient de mes amis lorsque nous étions petits, et du coup c’est resté ainsi.Diogo Figueiredo

– SES DÉBUTS –

Tu as commencé à Ramaldense, parles-nous un peu de tes débuts.

Je suis rentrer là-bas à mes 9 ans sans que ma mère ne le sache car elle n’avait pas la possibilités de m’y mettre et qu’elle repoussait toujours à plus tard le jour où elle le ferait. Je suis resté deux ans au sein de ce club avant de partir pour Rio Ave. Diogo Figueiredo

Comment s’est déroulée ton arrivée là-bas ?

Rio Ave a montré son intérêt pour moi après un match les opposant à notre équipe, nous avons perdu 1-0 mais j’ai réalisé une très bonne performance, alors ils ont fini par m’inviter. Nous avons discuté et je suis venu à Rio Ave.Diogo Figueiredo

Ce fut une rencontre stressante pour toi ?

Non pas vraiment, c’était un match comme un autre, j’étais évidemment très content parce que nous affrontions une équipe de première division, mais j’étais vraiment dans l’optique de profiter, à cet âge là tu ne penses qu’à jouer au football.Diogo Figueiredo

Tu savais qu’il y avait une possibilité d’être recruté par Rio Ave ?

Le savoir non, mais mon entraîneur des gardiens de l’époque, qui aujourd’hui est mon tuteur, m’avait dit de montrer ce que je savais faire car ils observaient un peu tous les joueurs, ça a été le cas pour moi et j’ai été pris.

Parle-nous de tes progrès au sein du club.

Je suis arrivé chez les U13 puis j’ai continué à monter les échelons. J’ai eu l’opportunité parfois de jouer dans les catégories au dessus de celle auquel j’appartenais à ce moment, j’ai même pu m’entraîner avec les A. Ma progression a toujours été constante et j’ai su m’imposer année après année.

– SES AMBITIONS –

Aujourd’hui quels sont tes objectifs avec Rio Ave ?

Mes objectifs sont tous tracés, j’aspire à jouer avec l’équipe principale. Maintenant je dois attendre car mon travail de formation a été fait, je dois continuer de progresser et de saisir chaque opportunités.Diogo Figueiredo

Tu as joué trois matchs en Liga Revelação, le but sera donc d’en jouer davantage la saison prochaine ?

Pour continuer dans ma progression avec Rio Ave oui, y être titulaire et montrer que je suis prêt pour l’équipe A.

Tu te sens prêt pour jouer avec l’équipe principale ?

Je déjà eu l’opportunité de m’entraîner avec la A lorsque j’avais 15 ans, et au fil du temps j’ai eu l’opportunité de m’y entraîner d’autres fois. C’est un niveau très exigeant, mais j’ai totalement confiance en mes capacités et je me sens prêt.Diogo Figueiredo

Quelles sont tes ambitions à plus grande échelle ?

J’ai les mêmes depuis tout petit, c’est-à-dire participer aux plus grandes rencontres du monde et atteindre la sélection nationale.Diogo Figueiredo

Les ambitions sont essentielles pour toi ?

Bien évidemment, nous sommes tous libre de rêver, nous y avons tous le droit.

Quel est ton rapport actuel avec la sélection nationale ?

J’ai été appelé plusieurs fois, mais au moment des matchs j’ai toujours été mis de côté. C’est difficile mais je pense que cela m’a aidé à devenir plus fort psychologiquement, puis j’ai encore le temps de vêtir le maillot du Portugal !

– LE POSTE DE GARDIEN DE BUT –

Pourquoi as-tu choisi de devenir gardien ?

Depuis tout petit j’ai toujours aimé aller au cage, je me souviens lorsque mon défunt père tirait pour que j’arrête ses frappes. J’admets que lorsque j’ai commencé à faire du football j’avais quelques doutes, car les personnes qui me connaissent savent que j’ai toujours apprécié de jouer plus haut sur le terrain, mais au final être gardien c’est ce qui me captive le plus. C’est un poste passionnant, puis être un bon gardien ce n’est pas donné à tout le monde !

Diogo Figueiredo aux cages

Y a-t-il eu une ou plusieurs personnes importantes dans ta progression à ce poste ?

Bien évidemment, mon tuteur, qui fut mon premier entraîneur des gardiens et qui a continué à m’accompagner, ainsi que tous les entraîneurs sous lesquels j’ai évolué. Évidemment qu’il y a des personnes plus importantes que d’autres, mais elles le sont toutes à différents degrés.

Tu as une ou plusieurs références ?

Iker Casillas est mon idole, c’est le gardien auquel je m’identifie le plus. Au niveau des références, j’aime beaucoup Jan Oblak, Ederson Moraes et Marc-Andre ter Stegen.

Oblak et Ederson sont tous les deux passés par Rio Ave, ce sont donc des exemples pour toi ?

Évidemment, car j’apprends les mêmes méthodes qu’eux lorsqu’ils étaient là. Même si je sais que j’ai encore beaucoup à apprendre, je crois que je suis prêt pour faire face à de grands défis.

Tu travailles beaucoup avec João Leite (l’entraîneur des gardien de Rio Ave en U19), que représentes-t-il pour toi ?

C’est un excellent entraîneur, il est très ouvert pour discuter sur certaines idées. C’est une personne qui se préoccupe toujours de ses gardiens et qui cherche à ce que l’on montre toujours le meilleur de nous même. En dehors du football , je le considère comme un véritable ami.

Quelle est ta perception du poste de gardien de but et de son évolution ?

C’est très bon de voir qu’être gardien n’est plus dévalorisé comme avant. L’évolution de ce poste est très importante pour moi car je suis davantage adapté aux caractéristiques requises actuellement.

– DES ENVIES D’AILLEURS ? –

Que penses-tu du fait que les jeunes joueurs portugais soient davantage sollicité par les plus grandes équipes d’Europe ?

Pour moi c’est à la fois impressionnant et normal, car la formation portugaise, que ce soit en sélection nationale ou avec les clubs, a su prouver sa qualité à tout le monde. C’est un signal positif pour tous les jeunes portugais, nous nous devons de croire en nous, en notre travail, et de ne jamais abandonner nos objectifs.

À titre personnel, tu préférerais continuer à progresser au Portugal ou partir ailleurs en Europe si l’opportunité se présente ?

Tout dépend beaucoup du projet qui m’est présenté, mais je ne cache pas que mon objectif principal est de jouer à l’étranger, dans les meilleurs championnats.

Y a-il un championnat que tu affectionne le plus ?

La Premier League est sans aucun doute ce qui se fait de mieux.

Tu as une équipe préféré dans ce championnat ?

Pas vraiment une en particulier, mais j’apprécie beaucoup les équipes qui jouent un beau football, comme Manchester City, Chelsea ou Arsenal.

Pour conclure cette excellente entrevue, j’aimerais que tu nous partage une anecdote sur toi.

J’en ai deux, une assez drôle et une un peu plus sérieuse.
La plus sérieuse, c’est le moment où j’ai remporté le trophée du meilleur gardien du tournoi Lopes da Silva où étaient présent les meilleurs gardiens du pays. J’avais 14 ans, ce fut une magnifique expérience.
Pour l’anecdote assez drôle, un jour Vilas Boas, l’actuel directeur sportif de Rio Ave m’a demandé de préparer un café pour lui, Tarantini, Roderick Miranda, Marcelo et Nelson Monte. Problème : je ne sais n’y faire du café , ni utiliser la machine ! Je suis resté planté devant la cafetière trois bonnes minutes, mais j’ai fini par demander de l’aide à Vilas Boas !

Nous tenons très sincèrement à remercier « Didi » pour sa gentillesse, sa disponibilité et son dévouement à répondre à nos questions de la meilleures des manières, et nous lui souhaitons bien évidemment une carrière à la hauteur de ses ambitions.

Pour en apprendre davantage sur Diogo Figueiredo, nous vous invitons à visionner cette vidéo qui résume ses meilleurs moments de la saison 2018/2019 :

À lire aussi :

Tu as aimé l'article ? Partage le !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

LAISSE UN COMMENTAIRE

Plus d'informations