Ricardo Pereira : « Le Portugal peut encore gagner l’Euro »

Ricardo Pereira avec Leicester

Ricardo Pereira blessé peu de temps avant le confinement au ligament croisé, profite de confinement pour avancer dans sa rééducation. Aujourd’hui confiné au Portugal, il est revenu sur différents sujets lors d’une interview confiné pour TéléFoot.

On a donc décide de vous retransmettre quelques points importants de l’entretien. Bonne lecture !

« On est 3e au classement, plus haut que notre objectif. »

Journaliste : Comment juges-tu ta saison ? Celle de Leicester ? Il faut rappeler que vous étiez sur un parcours remarquable, en étant 3e en Premier League.

Ricardo Pereira : Oui, en effet. Notre objectif avant le début de la saison était d’être dans le top 6 de Premier League. Là on est 3e, on était en demi-finale de la Coupe de la Ligue. On est encore en course dans la Coupe d’Angleterre. On est 3e au classement, plus haut que notre objectif. On va essayer de garder notre place et faire le mieux jusqu’au bout.

Journaliste : D’un point de vue plus personnelle, toi comment vas-tu ? Tu t’es blessé avant que le foot s’arrête. Tu travailles sûrement dure pour revenir au top.

Ricardo Pereira : C’est la seule chose dont j’ai en tête pour revenir au mieux. Ne pas être pressé. Je travaille, même si avec la blessure on ne peut pas faire grand-chose. Je fais ma rééducation le matin avec kinésithérapeute du club en FaceTime. Après l’après-midi, j’ai commencé depuis deux semaines la musculation du haut. Après cette séance je refais une autre avec de nouveau le kinésithérapeute du club. C’est bien pour le mental, pour voir les résultats chaque jour. Je me sens mieux chaque jour, je me sens plus fort. Je commence à pouvoir faire les choses seules, ce qui n’était pas le cas au début.

Ricardo Pereira : "Le Portugal peut encore gagner l'Euro"
Ricardo Pereira suite à son opération pour sa rupture des ligaments croisés du genou droit

« Je vais revenir au même niveau, plus haut encore. »

Journaliste : Tu dis te sentir plus fort aujourd’hui. Tu ne penses pas que cette blessure va te freiner dans ta progression ? Tu penses revenir au top, tu le sens dans ton corps et dans ta tête ? Tu n’es pas inquiet ?

Ricardo Pereira : Je doute pas. Le chemin est long, mais j’y crois. Je vais revenir au même niveau, plus haut encore. Mais là il faut aller petit à petit, jour par jour et être patient.

La saison dernière, lors de ta première en Premier League, tu es élu meilleur joueur de Leicester. Tu es meilleur tacleur d’Europe. Depuis ton arrivée, tu es le défenseur le plus décisif de Premier League, derrière deux joueurs de Liverpool : Alexander Arnold et Andrew Robertson. Tu penses avoir franchi un cap ces deux dernières années ?

Ricardo Pereira : Ça c’est sûr quand je regarde en arrière. Cela pas uniquement à Leicester mais à Porto et Nice déjà. Je sens que chaque année je suis monté de niveau. C’est pour ça que je travaille, pour être meilleur chaque année. Être venu en Angleterre et jouer dans ce championnat avec cette difficulté, des gros joueurs des grandes équipes, c’est bien personnellement en tant que joueur pour s’améliorer et gagner en confiance.

Ricardo Pereira : "Le Portugal peut encore gagner l'Euro"
Ricardo Pereira avec le prix du meilleur joueur de Leicester de la saison 2018/2019

Journaliste : Tu parles de ta progression, tu es devenu un grand joueur ces dernières années. Beaucoup de clubs te suivent : la Juve, le Barça, le PSG, le Bayern. C’est n’est pas n’importe qui. Ça te fait plaisir de voir cet intérêt sur toi ?

Ricardo Pereira : Bien sûr que ça fait plaisir. C’est un signe que je travaille bien. Je n’ai eu aucun contact direct avec ces clubs, mais c’est une bonne chose de savoir cela. Il faut continuer à travailler, ma rééducation, pour revenir au top comme je l’étais.

« Je pense être prêt pour un grand club européen »

Journaliste : Si l’opportunité se présente, dans les mois à venir. Potentiellement la saison prochaine d’aller dans un grand club européen. Tu te sens près d’encore franchir un nouveau palier ?

Ricardo Pereira : Oui, bien-sûr ! Ces saisons à Leicester m’ont beaucoup apporté en tant que joueur pour grandir, jouer, pour continuer ma progression. Comme je le dis tout le temps, n’importe quel joueur veut jouer les grosses compétitions, contre les meilleures équipes. Je pense être prêt pour ça. Après là je suis bien à Leicester. On était en train de faire une grosse saison, pour peut-être jouer la Ligues des Champions l’année prochaine.

Journaliste : On a déjà parlé de toi au Paris Saint-Germain. Sur les réseaux sociaux, il y a des supporteurs qui ont carrément créé un #PereiraAuPSG. Ça pourrait te faire réfléchir toi demain, si Nasser ou Leonardo t’appelle ?

Ricardo Pereira : Oui c’était drôle d’avoir vu tous ces montages sur internet. Les gens m’apprécient sans être supporter de mon club, et ça fait plaisir. Moi personnellement ça fait plaisir de voir que j’ai des fans ailleurs.

« On a déjà gagné une fois l’EURO, on peut réussir une seconde fois »

Ricardo Pereira : "Le Portugal peut encore gagner l'Euro"
Ricardo Pereira face à l’Uruguay à la Coupe du Monde 2018.

Journaliste : Avec le Portugal tu devais participer à l’EURO cet été. D’abord il y a eu ta blessure, puis l’annulation de la compétition. Tu as hâte de retrouver l’Équipe de France, quelques français à l’Euro l’année prochaine ?

Ricardo Pereira : La France c’est un pays spécial pour moi. J’ai joué là-bas deux ans quand j’étais à l’OGC Nice. J’ai des copains français. Bien sûr que je veux être à l’Euro. Comme on est dans le même groupe, j’espère être là et jouer contre vous (les français).

Journaliste : Tu penses que le Portugal est armé aujourd’hui, vous avez les joueurs pour garder votre trophée ? Aller remporter l’EURO l’année prochaine ?

Ricardo Pereira : Oui, je pense qu’on a une grosse équipe, avec des gros joueurs qui jouent partout en Europe. Après on sait qu’on n’est pas les seules à avoir des bons joueurs. Ça va être dur, peut-être plus dur qu’en 2016. On a déjà fait une fois, on peut encore réussir une seconde fois.

Journaliste : Je te souhaite de revenir encore plus fort, de réaliser tous tes rêves en club. Mais pas de gagner l’EURO s’il te plaît. On a déjà assez souffert à cause de ton pays.

Ricardo Pereira : Non mais c’est pas mal un deuxième trophée. Si le Portugal est premier et vous (la France) deuxième, c’est déjà bon, non ? (rire)

Ces différentes déclarations sont à retrouver sur le compte de TéléFoot, on vous laisse le tweet avec la vidéo ci-dessous :

Credit Photo : le 10 sport

À lire aussi :

Tu as aimé l'article ? Partage le !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email

LAISSE UN COMMENTAIRE

Plus d'informations