Nous suivre

Seleção

Hongrie – Portugal : une victoire au forceps (0-3)

Une victoire laborieuse mais ô combien importante pour le Portugal face à la Hongrie.

Alors qu’un malheureux faux pas se dessinait pour son premier match de l’Euro, le Portugal est finalement parvenu à faire sauter le verrou de la Hongrie en fin de rencontre.

Contre une équipe présumé bien plus faible, et avant d’affronter les deux gros poissons que sont l’Allemagne et la France, la Seleção se devait d’engranger trois premiers points contre des hongrois qui jouaient à domicile. Dans un stade plein à craquer, ces derniers ont dû attendre la 84ème minute pour marquer enfin le but de la délivrance, par l’intermédiaire de Raphaël Guerreiro. Cristiano Ronaldo est ensuite venu inscrire un doublé.

Fernando Santos dans le faux et attentiste

Dès le onze de départ, le sélectionneur portugais surprend en alignant d’entrée Danilo Pereira et William Carvalho dans le cœur du jeu. Ce qui s’expliquerait face à une équipe joueuse et dangereuse, l’est difficilement face à la Hongrie. Enrayons cependant d’emblée une idée reçue; non, William n’est pas une sentinelle, et l’un et l’autre ne sont pas le même type de joueur.

Ils partagent cependant les mêmes lacunes, à savoir que leur influence dans les 40 derniers mètres est moindre. Ils n’ont pas cette capacité à venir casser des lignes, à faire la différence par un dribble ou une course.

Danilo Pereira et William Carvalho à l’entraînement avec la sélection (2017)

L’autre problème imputable à Fernando Santos hier, c’est son retard à réaliser des changements. Alors que les portugais venaient de réaliser 45 bonnes premières minutes, la seconde période, elle, fut plus laborieuse. Moins de mouvements, moins de pressing, une possession stérile; la sélection peinait à trouver la solution et avait besoin d’un brin de fraîcheur que pouvait très clairement lui apporter son banc.

Pourtant, le sélectionneur a attendu la 70ème minute pour réaliser un premier changement. Une éternité. Au final, ce sont bien les entrants qui ont apporté une solution au problème qui se dessinait.

Des changements à prévoir face à l’Allemagne ?

S’il y a bien un joueur qui a perdu des points hier, c’est Diogo Jota. Multipliant les mauvais choix et les erreurs techniques, le joueur de Liverpool est totalement passé à côté de son match.

Diogo Jota (Portugal contre Espagne)
Diogo Jota lors du match amical opposant le Portugal et l’Espagne (04/06/21)

Du côté de ceux qui pourraient aspirer à une place de titulaire, on pense d’abord à Rafa Silva. Très remuant et impliqué sur les trois buts, l’ailier de Benfica, que personne n’imaginait entrer en premier, a totalement transformé la rencontre.

Entré à dix minutes du terme, Renato Sanches venu remplacer William Carvalho, a également été très bon. Il est notamment impliqué sur le second but.

Passé le piège hongrois, le plus dur reste maintenant à venir. Face à l’Allemagne, qui s’est inclinée contre la France (0-1), les portugais auront fort à faire. Une victoire garantirait la qualification aux hommes de Santos, tandis qu’elle compliquerait celle des allemands. Le duel s’annonce très intéressant, et pour patienter jusque-là, n’hésitez pas à lire notre Conte das Quinas consacré à l’Euro 2004 !

Plus de publications

Plus d'informations dans Seleção