Nous suivre

Interview

Entretien José Bica: « José Fonte me donne beaucoup de conseils »

International U17 portugais évoluant au LOSC depuis peu, José Bica, a gentiment répondu à nos questions.

Premièrement, je tiens à te remercier au nom de toute l’équipe d’As Quinas pour avoir accepté notre invitation. Peux-tu te présenter ?

C’est moi qui vous remercie pour l’intérêt que vous me portez. Je m’appelle José Bica Reis, mais je suis plus connu sous le nom de Bica. J’ai 17 ans et je suis un joueur de Lille.

Parles-moi un peu du temps que tu as passé au FC Porto. Comment es-tu arrivé dans le club portista ?

Ça a été bien d’intégrer un « grand » club si rapidement. Je suis arrivé là-bas très tôt, à mes 11 ans, c’est quelque chose qui m’a fait grandir et évoluer plus vite, ça a été 5 année d’apprentissage.

À l’époque, lorsque j’avais 9 ou 10 ans, j’ai commencé à être remarqué grâce à mon « instinct de buteur ». C’est quelque chose qui sautait aux yeux de tous, et c’est ce qui a d’ailleurs motivé les trois grands à venir à ma rencontre.

Je me rappelle qu’a l’époque, dans ma dernière année pour le S.C.Mirandela , j’avais marqué 210 buts en 258 matchs en seulement une saison, ça a été super bon pour moi.

Tu rêverais de jouer pour l’équipe première du FC Porto ? 

On ne sait jamais, ce n’est pas quelque chose auquel je pense jour après jour… mais le football est fait de rebondissements.

Tu es depuis peu du côté de Lille, peux-tu nous parler des différences que tu notes avec le Portugal ?

Le football français est différent de « notre » football portugais, au Portugal nous avons notre technique et ici en France nous avons un football physique où il y a plus de choc et plus autant de technique, mais en effet il est plus compétitif et fait en sorte que nous évoluions plus vite.

Les méthodes d’entraînement sont elles comparables ? 

Non, comme je l’ai dit le football français est plus physique, il y a plus de contacts, plus de vitesse et c’est cela que nous travaillons le plus a l’entraînement pour préparer les matchs 

Tu évolues tous les jours avec Renato Sanches, José fonte, Tiago Djalo et Xeka sont-ils ils proches de toi ? 

Oui, ils sont proches de moi et j’ai de bonnes relations avec eux. 

Renato et Tiago sont plus près de moi en tant que « jeunes »  mais ils m’ont tous donné des clés pour évoluer, José Fonte parle beaucoup avec moi et me donne beaucoup de conseils pour devenir meilleur. 

Je suis entrain de beaucoup progresser avec eux.

Selon toi, quels sont tes points forts, et les points que tu dois travailler ? 

La plupart du temps on me dit que mon point fort est le but et je suis d’accord avec ça, je pense que je suis un joueur qui recherche beaucoup le but, je suis un joueur qui ressent énormément le manque de but, après je suis un joueur avec de la technique et qui aime la profondeur, je joue aussi bien dos au but.

Les points que je dois améliorer, c’est l’aspect défensif, aider plus mes coéquipiers à défendre, je pense que c’est quelque chose que je dois améliorer le plus rapidement possible pour que ça soit une plus valu dans l’équipe A

As-tu des joueurs de qui tu t’inspires au quotidien ?

Lewandowski, André Silva, sont les joueurs auxquels je m’identifie beaucoup pour leur instinct de buteur.

Tu as eu la chance de disputer 3 matchs avec les -17 ans , quel sentiment prédomine quand on représente son pays? 

C’est un sentiment unique, quelque chose que j’avais déjà évoqué à ma famille il y a quelques temps. Ma dernière saison à Chaves m’a permis de devenir international pour la première fois, ça a d’abord été un travail collectif qui a été fait avec le club, avec mes coéquipiers et avec mes proches à la maison.

Rejoindre l’équipe A est un rêve réalisable ?

Oui, évidemment qu’intégrer la sélection A est un de mes grands objectifs, en effet c’est le rêve de chaque enfant d’y arriver.

Je pense que nous devons nous sentir orgueilleux de représenter notre pays, je sais que j’ai encore beaucoup de matchs et beaucoup de buts à marquer pour la Seleção.

Quel avant-centre portugais pourrait être comparé à ton style de jeu ?

Au Portugal je m’identifie beaucoup à André Silva, c’est quelqu’un que je suis depuis longtemps.

Quels sont tes objectifs à long, moyen et court terme ? En club ? En sélection ?

Je pense que que ce serait de jouer mon premier match pro au club. J’ai fait plaisir à beaucoup de gens, moi compris parce que je lutte quotidiennement pour atteindre de tels résultats. Je pense que cette première se réalisera sur le court terme. Après, je pourrais grandir et évoluer au sein de mon club, avec les meilleurs joueurs, pour pouvoir ensuite briller dans les plus grands stades. On doit se sentir bien en club pour pouvoir jouer en sélection dans les meilleures conditions. Ce que je veux par-dessus tout c’est briller sous les couleurs de notre pays.

Que pouvons-nous te souhaiter pour la suite de ta carrière ?

Je pense que vous pouvez me souhaiter un futur rayonnant, avec beaucoup de succès et de réussite .

Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Plus d'informations dans Interview