Nous suivre

Seleção

Victoire décevante du Portugal face à l’Azerbaïdjan

Première rencontre et première victoire pour le Portugal dans cette phase de qualifications à la Coupe du Monde.

Victoire décevante du Portugal face à l'Azerbaïdjan

Face à l’Azerbaïdjan ce soir, le Portugal s’est extirpé, non sans quelques difficultés, du piège tendu par les hommes de De Biasi. Après une ouverture du score sur un CSC (Medvedev), les portugais ont poussés pour en mettre d’autres, mais rien à faire, un à zéro score final.

Après une première période maitrisée de bout en bout, mais marquée par le manque cruel de variété dans les offensives, le Portugal s’est amusé à se faire peur lors de la seconde. Ils quittent finalement le Juventus Stadium avec les trois points, mais sans la manière.

De la maitrise à la carricature

Aligné en 4-3-3, avec les titularisations notables de Nuno Mendes, André Silva, Pedro Neto, Domingos Duarte, ou bien Bernardo Silva au cœur du jeu, le onze proposé par Fernando Santos ce soir nous laissait envisager de belles choses. Dès l’entame de la rencontre, on a pu observer un Portugal très serein, très concentré qui multipliait les attaques via son côté droit. André Silva et Ronaldo trustaient l’axe, Bernardo, Cancelo et Neto venaient créer le surnombre à droite, tandis que le jeune Mendes animait à lui seul le couloir gauche.

Mais c’est finalement dans la caricature que s’est enfoncé le Portugal, qui n’attaquait essentiellement que de la même manière. L’axe du terrain était abandonné au profit des ailes. À la mi-temps les hommes de Santos avaient centré à 26 reprises; une configuration qui rappelle énormément (et ça n’a rien de flatteur) le retour de la Juventus face au FC Porto.

Un piètre second acte

Au retour des vestiaires, les deux équipes sont revenues avec d’autres intentions, et celles de l’Azerbaïdjan auraient pu nous coûter cher. La Seleção a délaissé les couloirs pour varier ses attaques, mais ce fut sans grande réussite. Sous pression, le Portugal peinait à ressortir proprement, et les entrées successives de Bruno Fernandes ou de Rafa Silva n’ont pas apporté l’impact attendu. Il a fallu attendre celle de João Félix – qui aurait pu marquer – pour voir quelques belles actions.

Du côté des autres équipes de ce groupe A, la Serbie, prochain adversaire du Portugal, s’est imposé 3-2 face à l’Irlande.
Nuno Mendes et João Palhinha, entré en fin de match, ont disputé leurs premières minutes sous le maillot portugais.

Plus de publications
Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Plus d'informations dans Seleção