Nous suivre

Joueurs Portugais

5 joueurs à l’avenir incertain en club : João Félix – Épisode 2

Dans ce second épisode, nous évoquons le cas João Félix, qui malgré l’avenir brillant qui lui est promis, semble enfermé dans une cage dorée.

Joao Félix avec l'Atletico de Madrid

Révélé aux yeux du monde un soir d’avril 2019 face à l’Eintracht Frankfurt, João Félix se retrouve deux ans plus tard, face à une impasse dans laquelle s’extirper ne sera pas chose aisée.

Pré-saison 2019-2020. João Félix et son nouveau club l’Atletico Madrid, affrontent successivement le Real Madrid, la MLS All Stars et la Juventus. Le bilan au cours de ses trois premières rencontres est sans équivoque. Quatre buts et trois passes décisives au compteur, João brille et fait briller ses coéquipiers. On se dit alors que la machine est déjà en marche, que les doutes sur un tel transfert, compte tenu de la philosophie de jeu de Diego Simeone, peuvent être levés.

Mais très vite rattrapé par la réalité, c’est une succession de déceptions qui lui tombent sur la tête. En plus des blessures qui lui pourrissent son début de carrière, il est clair que João Félix pratique un football et l’Atletico un autre. Tout oppose les deux partis, tout sauf un nombre : 127 000 000.

« João Félix vaut quoi, 100 millions d’euros !?»

Consultant de l’Euro 2020 pour une chaîne britannique, Roy Keane n’a pas été tendre avec le jeune portugais. Alors que son entrée face à la Belgique était somme toute très intéressante, l’ancien footballeur, visiblement pas de cet avis, n’a pas mâché ses mots tout en martelant le prix de son transfert. « Ce type est un imposteur. Il entre et le pays a besoin de lui. Il suffit de cadrer. Il vaut quoi, 100 millions d’euros!? Si j’étais Ronaldo, j’irais certainement le chercher dans le vestiaire. »

João Félix après l'élimination du Portugal face à la Belgique
João Félix après l’élimination du Portugal face à la Belgique

Des avis de ce genre, on en retrouve des tonnes sur les réseaux sociaux – comme si les joueurs étaient les premiers coupables d’un marché des transferts totalement déréglé – mais des prises de positions de la sorte, d’anciennes stars du ballon rond, sont moins courantes.

Malheureusement, outre le fait que ce prix soit l’argument préféré de ses détracteurs, c’est aussi, et surtout, une somme qui ne lui permet pas d’envisager l’avenir de la meilleure des manières. Peu de clubs, peuvent prétendre à pouvoir dépenser autant d’argent sur un joueur. L’Atletico qui tient son transfert le plus coûteux de son histoire, ne compte évidement faire de cadeaux à personne, si départ il doit y avoir, João partirait pour son prix d’arrivée.

Quelles options s’offrent à lui ?

Manchester City

Sûrement le club dans lequel le football qui y est pratiqué lui colle le plus. Là-bas, João Félix s’imbriquerait parfaitement dans l’équipe, qui joue la plupart du temps avec un faux numéro 9. Toujours très actif sur le marché des transferts, les Sky Blues pourraient déverser la somme demandée, bien que très conséquente.

Barcelone

Si l’Atletico Madrid a pu contre toute attente, mettre la main à la poche pour João, c’est grâce au transfert initial d’Antoine Griezmann, parti au Barça pour 120M d’euros. Alors ces derniers mois, certaines rumeurs impliquant les Colchoneros et les Blaugranas dans un échange de ces deux joueurs, ont commencé à se faire entendre. À ce sujet, le président de l’Atletico a cependant très vite répondu négativement : « c’est une invention totale de la presse. »

Une troisième saison à l’Atletico

Très certainement l’option la plus probable. João est arrivé à l’Atletico avec un contrat XXL de 7 ans. Pour donner davantage de crédit à l’expression jamais deux sans trois, l’international portugais devrait continuer son aventure chez le champion en titre espagnol. Blessé et opéré, il devrait manquer le début de saison. Encore un coup dur.

L’épisode 1 sur Cristiano Ronaldo est à retrouver ici même !

Plus de publications

Plus d'informations dans Joueurs Portugais