Nous suivre

Football au Portugal

Dynamo Kiev – SL Benfica : trois premiers points assurés pour les Lisboètes ?

Benfica affronte le Dynamo Kiev ce soir en Ligue des Champions. Une victoire lors de leur entrée en lice serait primordiale pour se mettre sur les bons rails.

Célébration Benfica

Qualifié en phase de groupe après avoir successivement éliminé le Spartak Moscou puis le PSV, Benfica s’apprête à affronter lors de la première journée le Dynamo Kiev, un adversaire à ne surtout pas prendre à la légère.

Pas épargné par le tirage au sort en tombant aux côtés du FC Barcelone, du Bayern Munich et du Dynamo Kiev; les Encarnados vont très vite devoir être opérationnels s’ils veulent bien figurer dans ce groupe E. Si les catalans et les bavarois semblent faire offices de favoris, ukrainiens et portugais ont également leurs arguments à faire valoir. Dès ce soir, ces deux équipes qui s’affrontent lors de la première journée auront à cœur de bien démarré, pour ne pas commencer à se faire distancer.

Forces et faiblesses du Dynamo Kiev

Champion d’Ukraine en titre après avoir mis fin à l’hégémonie du Shakhtar qui s’est étalée sur plus de quatre années, le Dynamo Kiev se révèle être plus fort que jamais. Mené d’une main de fer par Mircea Lucescu, depuis juillet 2020, l’équipe s’est totalement transformée sous ses ordres. Pour la petite anecdote, l’entraîneur d’origine roumaine, fut coach du Shakhtar durant douze ans, de 2004 à 2016.

Mircea Lucescu en conférence de presse.

Aujourd’hui, le Dynamo a tout d’une équipe dangereuse. Entre jeu léché et individualités de qualité, tout est mis en œuvre pour que l’équipe adverse soit constamment mise en difficulté. L’utilisation des côtés est prépondérante. À gauche, Mykola Shaparenko et l’ailier Carlos De Pena font très souvent des ravages. À droite, l’un des hommes fort de cette équipe Viktor Tsygankov, bien connu des amateurs du jeu Football Manager, sera l’adversaire direct de Grimaldo.

Les joueurs de Kiev jouent vite, ont l’habitude de tenir le ballon et parviennent à trouver des solutions, même lorsque leurs idées premières sont contrecarrées. Lorsque le ballon est tenu par l’équipe adverse, le collectif est cette fois-ci moins huilé. Leur manière de défendre est alors très certainement leur point le plus faible

Benfica, un début de saison prometteur

Du côté du Sport Lisboa e Benfica, les raisons de croire en la victoire sont bien réelles. Cette saison, les hommes de Jorge Jesus ont totalement adopté ses idées de jeu et son dispositif en 3-4-3. Après une dernière année compliquée, ils sont actuellement invaincus et espèrent pouvoir enchaîner une dixième rencontre sans défaite.

Se basant sur une défense solide, les offensifs benfiquista, comme Rafa Silva et João Mário, sont également en très grande forme. L’attaquant ukrainien Roman Yaremchuk, qui a récemment rejoint le club, aura à cœur de disputer cette rencontre, puisqu’il a été formé… au Dynamo Kiev.

Jorge Jesus, cheveux au vent, lors de la dernière victoire de Benfica, contre Santa Clara.

Après s’être fait quelques frayeurs face au PSV lors du match de retour du 4ème tour de la phase de qualifications, Benfica est bel et bien présent en Ligue des Champions, et pas question de faire de la figuration. Longtemps décrié, le discours d’arrivée de Jorge Jesus pourrait finalement devenir réalité.

Pour écrire cet article, nous nous sommes en partie appuyé sur les travaux de Francisco Martins (@kiko13_martins) et Tómas da Cunha (@tomasrdacunha). N’hésitez pas à les suivre sur Twitter.

Plus de publications

Plus d'informations dans Football au Portugal