Nous suivre

Seleção

Euro U21 : le Portugal s’incline en finale

Défait face à l’Allemagne, le Portugal de Rui Jorge a de quoi nourrir quelques regrets.

Hier soir face à l’Allemagne, le Portugal disputait la troisième finale de son histoire dans la catégorie U21. Une rencontre qui s’est soldée sur une défaite, par la plus petite des marges (0-1).

Six ans après, les espoirs portugais retrouvaient la finale de l’Euro. Six ans après, ces derniers se sont de nouveau inclinés. Face aux Allemands cette fois-ci, ils ont peiné à bien des égards et n’ont jamais vraiment semblé pouvoir changer le cours du match, après le but de Lukas Nmecha (49′). Sur cette finale, il leur manquait un peu de tout. À commencer par la maîtrise, que l’on avait tant loué tout au long de la phase de groupe.

Ce manque là est directement imputable au sélectionneur. Face à une équipe sans ailiers, avec une forte concentration de joueurs dans l’axe, et des latéraux à la peine; les Allemands ont facilement su quadriller le terrain et empêcher le Portugal de développer son jeu. C’était d’ailleurs quelque chose que l’on avait déjà pu observer face à l’Italie et l’Espagne; rencontres durant lequelles les hommes de Rui Jorge ont eu besoin d’un brin de chance non négligeable pour se qualifier.

Sur ce coup là, difficile alors de ne voir d’autres fautifs que lui-même. Avec Conceicão et Jota sur le banc, changer de système aurait sûrement été la décision la plus sage. D’autant plus que le joueur accompagnant Dany Mota en attaque n’était jamais le même (Ramos, Leão puis Tomas). Mais n’essayons pas de réécrire l’histoire; ce qui est fait est fait…

Une finale (in)attendu pour le Portugal

Avant même le début du tournoi, peu de gens attendaient cette équipe-là, à ce stade de la compétition. Certes, la génération qui la compose est bourré de talents, mais rien n’indiquait que sous Rui Jorge, ces derniers parviendrait pleinement à s’épanouir. Sélectionneur du Portugal depuis plus de dix ans, l’ex-international a enchaîné bon nombre d’échecs. Non qualifié en 2011, 2013 et 2019, sorti en phase de groupe en 2017, le crédit que lui a donné la Fédération Portugaise de Football a souvent semblé démesuré, et à juste titre.

Quoiqu’il en soit, il est parvenu à ramener cette équipe en finale pour la seconde fois. Mais comme dit en préambule, il s’est également incliné, pour la seconde fois. Récemment prolongé, il sera encore de la partie pour la suite des échéances.

Les joueurs de la sélection du Portugal, après le coup de sifflet

Tops/Flops portugais

Top – Diogo Costa : Déjà très en vue durant les précédentes échéances, le portier de la sélection aura démontré qu’il a tout d’un futur très grand. Le score aurait pu être plus corsé, mais le portista était là pour garder au mieux les cages portugaises. Par son assurance, ses sorties, ses arrêts réflexes, il est très clairement l’homme du match côté portugais.

Flop – Rafael Leão : Talentueux, facile techniquement, mais une énième fois nonchalant, Rafael Leão a réalisé une bien mauvaise seconde période. Entré en jeu dès la mi-temps, à la place de Dany Mota, afin d’apporter davantage de dynamisme, il n’en fut rien. Le Milanais est un joueur frustrant, beaucoup trop. Alors que beaucoup quémandent sa présence en A, ce ne sera certainement pas demain la veille.

Plus de publications

Plus d'informations dans Seleção