Nous suivre

Analyse

Ligue des champions : Benfica historique, Barcelone vaincu

Le SL Benfica célèbre face au FC Barcelone

Hier soir, le Benfica a créé la surprise en s’imposant 3 buts à 0 face au FC Barcelone en Ligue des Champions. Au terme de cette deuxième journée, les Lisboètes récupèrent la deuxième place du groupe E.

« Victoire historique ? Non. Pour moi ce n’est pas historique, je n’ai rien gagné. Les victoires historiques sont celles qui rapportent des titres au club pour lequel je travaille. Je n’ai rien gagné. » En conférence de presse, Jorge Jesus a minimisé sa victoire 3 à 0 sur le FC Barcelone de Ronald Koeman. Pourtant, la dernière fois que le Benfica a battu le Barça en Ligue des champions, c’était en 1961 sur le score de 3 buts à 2. Cette année-là, les Lisboètes soulevaient leur première coupe aux grandes oreilles. 

Benfica a battu…

Prouesse historique ou non, la performance collective solide de Benfica est à souligner et quelques individualités se sont distinguées. Darwin Núñez, auteur d’un doublé (3’ et 79’), est définitivement de retour en forme. L’Uruguayen a déjà inscrit 6 buts en 7 matchs (TCC) et est en train de confirmer à nouveau les espoirs placés en lui en début de saison dernière. 

Lucas Veríssimo s’est fendu de quelques belles interceptions sur les occasions les plus chaudes du FC Barcelone en première période. Rafa Silva, lui, a libéré l’Estádio da Luz en inscrivant le deuxième but de la rencontre (69’), d’un extérieur du pied droit fascinant. 3 – 0 face au FC Barcelone, un score lourd de sens mais pour qui ? 

… l’ombre du Barça 

Les Catalans pointent à la dernière place du groupe E. 0 point, 0 tir cadré depuis le début de cet exercice 2021 – 2022 de la Ligue des champions. La question de “l’après-Messi” a sans cesse été retournée par les médias espagnols et internationaux. Force est de constater qu’hier soir le Barça n’était plus que l’ombre de lui-même. Luuk de Jong n’a cessé de vendanger les occasions barcelonaises en première période, les cadres étaient à la peine à l’image de Pique, sorti avant la mi-temps… Le temps du tiki-taka de Guardiola semble bel et bien révolu.

Pour le moment, c’est Ronald Koeman à la baguette, au moins jusqu’à la trêve internationale. La direction catalane a confirmé son maintien à la tête de l’équipe première mais les noms pour lui succéder sont nombreux : Xavi, Pirlo, Gallardo, les jours du Néerlandais sur le banc du Barça sont comptés.

Plus d'informations dans Analyse