Nous suivre

Seleção

Portugal – Irlande (2-1) : Victoire au bout de l’ennui

portugal face à l'irlande

Menée jusqu’à la 89ème minute, la Seleção est finalement sortie victorieuse de son duel face à la République d’Irlande. Elle s’évite ainsi un faux pas qui aurait pu compromettre sa qualification pour la prochaine Coupe du Monde.

Malgré un onze des plus séduisants, la sélection n’a encore une fois pas su l’être sur le terrain. Cette rencontre n’a fait qu’alimenter cette fâcheuse impression (qui n’en est très certainement pas une) que peu importe l’équipe alignée, rien ne changera tant que Fernando Santos en est à la tête. Rarement mauvais sur le choix des hommes, l’ingénieur qui serait sûrement très bon meneur en temps de guerre, ne fait preuve d’aucune finesse tactique.

Les mêmes mots pour les mêmes maux

Le Portugal, systématiquement coupé en deux, ne s’appuie que sur les initiatives individuelles de ses joueurs les plus créatifs. Souvenez-vous lors de l’Euro, Renato Sanches en fut l’exemple le plus frappant. Absent durant cette trêve, celui qui pouvait faire le liant entre la défense et l’attaque a drôlement manqué (car oui, nous sommes inexplicablement obligés de devoir recourir à ce genre de profil).

À Faro, c’est cette fois-ci par l’intermédiaire de João Cancelo que le Portugal a tenté de déséquilibrer son adversaire. Mais bien malin celui qui ne croyait pouvoir compter exclusivement que sur le Cityzen. Très vite à cours d’idée, c’est alors par des centres incessants que les joueurs tentaient de faire la différence. Le verrou irlandais ne daignait s’ouvrir, et c’est lorsque tout semblait aller à contre sens que l’homme providentiel a fini par sortir de sa tanière.

Cristiano Ronaldo évite la catastrophe…

En difficulté sur la majeure partie de la rencontre, celui qui vient tout juste d’effectuer son retour chez les Red Devils, avait même raté l’occasion d’ouvrir le score sur penalty (15’). Mais comme le dit un vieux dicton (ou alors Naruto ?) « Les héros doivent savoir se faire attendre ». Alors à deux reprises, sur des centres de Gonçalo Guedes et de João Mario, il est venu, de la tête, propulser la balle au fond des filets. Seul meilleur buteur de l’histoire des sélections, CR7 établit un nouveau record, comme à l’accoutumé, et entre toujours plus dans la légende.

… et continue d’être la bonne étoile de Fernando Santos

En évitant la défaite au Portugal, Ronaldo a surtout conforté la place de son sélectionneur. Si la défaite face à une modeste équipe d’Irlande aurait pu un temps soit peu ternir le crédit dont bénéficie Fernando Santos, il n’en sera finalement rien. Les remises en question sur son statut, ne sont aux yeux des grandes instances du football portugais, peut-être que de puériles requêtes d’enfants trop gâtés. Les trois points ont été empochés, et la Seleção s’approche toujours plus d’une 8ème phase finale de Coupe du Monde.

Plus de publications

Plus d'informations dans Seleção