Nous suivre

Analyse

La Hongrie, équipe surprise de cet Euro 2020 ?

La Hongrie débutera son Euro face au Champion d’Europe en titre à 18h.

Considéré comme l’équipe la plus faible du “groupe de la mort”, la Hongrie fera face à trois des plus grosses nations européennes. Entre jeunesse et experience, elle aura néanmoins son mot à dire durant cet Euro.

Une qualification compliquée pour la Hongrie

Les “Magyars”, comme ils sont surnommé, ont connu un parcours de qualification complexe. Finissant quatrième d’un groupe composé de la Croatie, du Pays de Galles, de la Slovaquie et de l’Azerbaïdjan, les Hongrois ne se sont pas qualifié directement pour l’Euro 2020 (La phase de qualification ne permettant “seulement” qu’à deux équipes de se qualifier).

Source : Eurosport

Son ticket pour l’Euro, l’Hongrie l’a décroché en passant par les barrages, qu’elle a pu atteindre grâce à la Ligue des Nations. L’équipe Hongroise s’est d’abord facilement défait de la Bulgarie sur le score de 3-1, avant de jouer son va-tout face à Islande. Le héros du soir, Dominik Szoboszlai, avait su renverser le score en toute fin de rencontre, pour permettre aux siens de se qualifier (1-2).

Porté par schema tactique défensif

Longtemps adepte du 4-2-3-1, l’entraîneur Italien, Marco Rossi, a travaillé un nouveau schéma tactique lors des premières rencontres de qualification pour la Coupe du Monde 2022.

Au poste de gardien de but, on devrait retrouver Péter Gulacsi, le gardien du RB Leipzig. Ne réalisant pas sa meilleure saison, il reste néanmoins le dernier rempart de la Hongrie.

En défense, Attila Szalai, Willi Orban et Attila Fiola, auront un rôle déterminant pour contenir les offensives adverses. Le 3-5-2 mis en place, permet à la défense d’être plus dense et ainsi avoir un nombre de joueurs plus importants aux postes du milieu de terrain.

En parlant de milieu, c’est sûrement le secteur le moins bien fourni. Leur joueur frisson, Dominik Szoboszlai, est blessé aux adducteurs et est donc absent. Adam Nagy, devrait être accompagné de Kevin Varga, David Siger, Laszlo Kleinheisler et Gergo Lovrencsics.

Adam Nagy de la Hongrie face à la Pologne
Adam Nagy face à la Pologne

Pour terminer, l’attaque devrait être composée de Adam Szalai, véteran de 33 ans, et de Roland Sallai, l’homme qui monte en puissance en ce moment. La défense portugaise devra faire attention à ces 2 attaquants redoutables.

Les forces et faiblesses

L’un des points forts de cette équipe, c’est sa volumétrie au milieu de terrains qui s’organise en bloc compact et qui a pour objectif de casser le rythme de l’équipe adverse. Les joueurs, eux, bénéficient d’une certaine liberté.

C’est une équipe qui n’est pas très technique. Szoboszlai, qui apportait cette petite touche de fantaisie, n’est pas disponible et son absence se fera ressentir au niveau de cet aspect. Au niveau des relances, les hongrois ont tendance à se rendre la tache parfois compliqué

Dans un groupe si relevé, la Hongrie aura sûrement bien du mal à faire valoir ses arguments. Mais le football n’étant pas une science exacte, un rebondissement, à l’image du Costa Rica en 2014, pourrait venir s’inviter.

Compo probable : Péter Gulacsi – Attila Szalai, Willi Orban, Attila Fiola – Kevin Varga, Adam Nagy, David Siger, Laszlo Kleinheisler, Gergo Lovrencsics – Adam Szalai, Roland Sallai

Articles à lire :

Plus d'informations dans Analyse