Nous suivre

Football au Portugal

Sporting – Porto : un Classico sans vainqueur

Au stade José Alvalade, Sporting et Porto se sont séparés sur le score d’un but partout. Retour en trois points sur la rencontre phare de ce samedi soir.

L’arbitrage

Dans un championnat comme celui-ci, tous les acteurs gagneraient davantage à bénéficier d’arbitres sachant faire preuve de pédagogie. Car hier soir encore, le garant de la sécurité des joueurs et du bon déroulé de la rencontre n’a pas su être à la hauteur de l’événement. Le fait de dégainer trois cartons jaunes au bout de cinq petites minutes de jeu a grandement conditionné à ce que le match prenne une tournure plus violente. En perdant le pied aussi rapidement, monsieur Nuno Miguel Serrano Almeida a contribué à ce que la qualité du match soit moindre. Les exemples en Liga NOS sont nombreux, et plus récemment à l’international, dans un cas plus important, la rencontre opposant l’OGC Nice à l’Olympique de Marseille a davantage mis en lumière ce problème; Benoît Bastien n’ayant pas su réagir lorsqu’il le fallait. Les arbitres doivent donc se rendre accessibles, être à l’écoute, sévir et réagir en conséquence lorsque c’est nécessaire.

Les entraîneurs

Une fois n’est pas coutume, Sergio Conceição n’a pas su répondre aux attentes. Du onze aligné aux idées de jeu, en passant par sa micro tactique, ses choix ont largement été ciblés par les critiques. Son manque apparent d’idée lié au bon fonctionnement de son équipe par le jeu s’est notamment matérialisé par les sorties de Marcano et Bruno Costa, après moins de quarante minutes de jeu. Un terrible aveu de faiblesse donnant l’impression que lorsque son équipe est acculé, il n’est pas apte à réagir autrement qu’en changeant de joueurs, et que donc les altérations tactiques passent au second plan.

De l’autre côté, Rúben Amorim s’est illustré par une étonnante passivité. Malgré une première mi-temps correcte, l’on a eu la sensation qu’après le premier but et les deux duels perdus par Nuno Santos, son équipe s’est contentée du stricte minimum sans chercher à tuer le match. Ses changements n’ont semble-t-il pas fait l’unanimité non plus.

Les conséquences

Second et troisième avant leur affrontement, Sporting et Porto qui concèdent leur second nul de la saison, laissent désormais Benfica devant avec quatre longueurs d’avance. La machine étant lancé du côté des Encarnados qui se sont largement imposés face à Santa Clara (5-0), il sera alors compliqué de les défaire. La saison vient cependant tout juste de commencer, et si la chance leur sourit fortement pour le moment, rien n’indique que cela durera longtemps.

D’ici là, Sporting et Porto affronterons respectivement l’Ajax et l’Atletico Madrid en Ligue des Champions, dès ce mercredi 15 septembre.

Plus de publications

Plus d'informations dans Football au Portugal