Nous suivre

Football au Portugal

SL Benfica – Glasgow Rangers : Rùben Dias ou l’être manquant

SL Benfica - Glasgow Rangers : Rùben Dias ou l’être manquant

            Après le départ de Rùben Dias vers Manchester City pour 68 millions d’euros (hors bonus), le Benfica a décidé d’investir dans le secteur défensif avec l’arrivée des expérimentés Vertonghen et Otamendi. Ce soir, le Benfica était à deux doigts de s’incliner à domicile en Ligue Europa, avant que Darwin Nùñez n’enfile son costume de héros et porte le score à 3 partout.

Le cauchemar évité ?

            La soirée commence pourtant bien. Le Benfica ouvre le score dès la première minute suite à une percée de Rafa Silva débouchant sur un CSC de Connor Goldson. Puis, le Benfica se retrouve réduit à 10 après l’expulsion d’Otamendi. Le début de ce qui aurait dû être un cauchemar sur la pelouse de l’Estadio da Luz commence donc.

Diogo Gonçalves prend le soin de nettoyer sa propre lucarne avec un superbe CSC et Morelos porte l’estocade au retour des vestiaires. Le véritable tournant du match intervient à la 60ème minute, avec l’entrée de Darwin Nùñez qui sauve le Benfica d’une passe décisive pleine de détermination et d’un but dans les derniers instants du match. Un but qui parvient également à maintenir à flot la série de 23 matchs sans défaite du Benfica à la maison en C3.

Une attaque prometteuse pour une défense qui inquiète

            Si, depuis le début de la saison l’attaque du Benfica rayonne avec 29 buts inscrits en 10 matchs toutes compétitions confondues, c’est bien l’arbre qui cache la forêt. En effet, l’aspect défensif des matchs peut inquiéter, avec en point d’orgue l’élimination contre le PAOK Salonique en barrage de Ligue des Champions sur le score de 2 buts à 1, et la défaite en championnat de lundi dernier face à Boavista 3 à 0, sec et brutal. La dernière défaite aussi lourde du Benfica en championnat remonte à 2015 face au Sporting.

             Alors que le match contre les Grecs apparaissait déjà comme l’un des plus importants de la saison, ce soir là, la défense échoue.       
Vertonghen marque contre ses camps, avant que Zivkovic, l’ancien joueur du Benfica, ne crucifie lui-même le SLB. Pourtant, les phases de possession s’enchaînait, avec des attaques fluides. Pizzi touche même les montants sur coup-franc et pourtant avec seulement deux tirs cadrés et 27 % de possession, les lisboètes finissent par se faire éliminer.

La nouveauté de la charnière Dias-Vertonghen pouvait expliquer les largesses défensives, surtout dans la profondeur. Hormis le résultat et l’élimination, qui va à l’encontre des ambitions affichées par le mercato estival dos benfiquistas, la suite semblait prometteuse.

Un déséquilibré suite au départ de Rùben Dias ?

            En l’absence de Ligue des Champions, ce match a probablement décidé du sort de Rùben Dias, qui fait donc ses valises pour l’Angleterre et Manchester. En échange, le Benfica récupère Otamendi, ancien joueur de Porto. 

            Depuis, la charnière Otamendi-Vertonghen trône, au détriment de Jardel et du jeune Ferro. Alignée pour la sixième fois aujourd’hui, elle a surtout fait parler en championnat contre Boavista. Manque d’agressivité sur le porteur de balle à proximité de la surface, des boulevards dans le dos de la charnière, un alignement imparfait, une défense qui peine à relancer lorsqu’elle est pressée… Un tas de facteur qui rendent la victoire de Boavista légitime.

           Tout ceci aggravé par l’absence d’André Almeida, le défenseur droit titulaire des aigles est écarté des terrains jusqu’à la fin de la saison à cause d’une blessure aux ligaments croisés. Un manque que Gilberto, arrivé cet été, et Diogo Gonçalves, ailier reconverti en latéral droit, ne parviennent pas encore à combler.

            Faut-il tirer la sonnette d’alarme ? Il est peut-être encore trop tôt. Cependant, une telle fragilité défensive, masquée par une attaque de feu, pourrait coûter cher dans les matchs à enjeu. Une possibilité cristallisée par l’échec face au PAOK. On peut également prendre à témoin les deux buts encaissés contre Farense en championnat ou ceux contre Poznàn en Ligue Europa. Actuellement, derrière le Sporting en championnat depuis la dernière journée, et avec trois points d’avance sur Braga, que le Benfica affronte samedi à l’Estadio da Luz, la défense pourrait être l’une des clés du match de ce week-end.

À lire aussi :

Plus de publications
3 Commentaires

3 Comments

  1. Pingback: Comment José Mourinho est-il devenu le Special One d'Instagram ?

  2. Pingback: Duplicated: SL Benfica – Sporting Braga : Otamendi offre les trois points à Braga - [#5142]

  3. Pingback: SL Benfica – Sporting Braga : Otamendi offre les trois points à Braga

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Plus d'informations dans Football au Portugal