Nous suivre

Seleção

Fernando Santos : « Je n’aime pas perdre »

Fernando Santos : "Je n'aime pas perdre"

Ce samedi soir, Fernando Santos a réagit à la défaite du Portugal face à la France (0-1). Une défaite qui souligne de nombreux points sur la sélection du Portugal.

« Le problème de l’équipe était au niveau du collectif. »

Par rapport à l’absence du XI de Diogo Jota : Lors du match contre la France (durant le nul 0-0 il y a un mois) personne ne m’a posé la question concernant la titularisation de Diogo Jota. On sait bien qu’il est un joueur avec de grandes qualités, mais Cristiano, Félix ou Bernardo le sont également. Si l’un des trois cités n’aurait pas joué, vous m’auriez également posé la question. L’interrogation est légitime après cette rencontre, je l’entends tout à fait, mais le problème de l’équipe n’était pas là, il était au niveau du collectif.

Sur la liberté de Griezmann et l’espace laissé à l’adversaire : L’équilibre de l’équipe a été positif. On n’a jamais été en infériorité sur les duels, mais il est vrai que l’on a laissé beaucoup d’espaces. Ils ont eu des facilités à s’échanger le ballon, et nous, des difficultés à le récupérer.
Avec l’entrée de Moutinho, on a été meilleurs dans cet aspect, il a été bon à la récupération, à la distribution du ballon, il a permis à l’équipe de jouer plus haut et d’avoir plus d’opportunités de marquer.

« C’est le football, ce sont des choses qui arrivent »

Sur les entrées tardives de Moutinho, Trincão, Sergio Oliviera etc… « C’est plus facile d’en parler après le match. Ces mêmes onze joueurs (sauf Cancelo) ont été fantastiques lors de la rencontre aller. Si on regarde du côté de la France, ils ont fait peu de changement, eux. C’est le football, ce sont des choses qui arrivent. Avec du recul, j’aurais pu faire les choses différemment, mais c’est ma responsabilité, comme toujours.

Sur les erreurs commises et la rencontre à venir face à la Croatie: On se doit de ne plus reproduire ce qui a été fait durant la première mi-temps, de laisser autant d’espace à des joueurs d’aussi bonne qualité. Le bloc aurait dû être plus haut, et on a eu beaucoup de difficultés à garder le ballon, à se faire ne serait-ce que 5 ou 6 passes d’affilés. On va devoir penser au match face à la Croatie, on a habitué le peuple portugais à bien jouer et à gagner. Il va falloir se relever de cette défaite, et analyser ce qui a été mal fait. 

Sur le fait que l’équipe n’est pas habituée à perdre: Rien d’alarmant pour le moment, mais je n’aime pas perdre. Même si l’on est d’ores et déjà éliminé du Final Four, il va falloir gagner le match de mardi. On se doit de le remporter, pour notre peuple, pour nous-même et pour ce que représente notre équipe nationale. On va mal dormir, mais même comme ça, il va falloir penser à cette rencontre face à la Croatie.

À lire aussi :

Plus de publications
Cliquez pour commenter

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Plus d'informations dans Seleção